Tech

ANACOM dévoile des « impressions » de prix chez MEO, Vodafone et NOS! Altice a déjà répondu …

Par Julian, le novembre 18, 2020
ANACOM revela "prints" dos preços da MEO, Vodafone e NOS! Altice já respondeu...

«L’échange de mots» entre l’ANACOM et les opérateurs portugais semble durer. Comme nous l’avons signalé ici, l’ANACOM a accusé les opérateurs d’augmenter les prix et de réduire la qualité des services. Les opérateurs ont répliqué et ont dit que c’était un mensonge.

Maintenant, pour prouver son accusation, l’ANACOM a dévoilé les «empreintes» des prix de MEO, Vodafone et NOS. MEO a déjà répondu …


Selon ce qui a été révélé par ANACOM, «entre octobre et novembre 2020, les trois principaux fournisseurs de communications électroniques au Portugal (MEO, NOS et Vodafone), ont augmenté les frais mensuels de leurs offres triple play de base de 3,3% (+ 1 euro) ».

En réponse, les opérateurs nationaux ont déclaré que l’ANACOM mentait. Après que NOS ait affirmé que les nouvelles ne correspondaient pas à la vérité, Altice Portugal a également laissé une déclaration clarifiant la situation et accusant l’Autorité des communications de ne pas dire la vérité.

ANACOM publie des impressions de prix

Pour « prouver » ce qu’il avait dit, l’ANACOM a maintenant publié les impressions de prix de MEO, Vodafone et NOS. Il faut rappeler que l’ANACOM a indiqué qu’à la suite de cette hausse de prix, qui apparaît au même moment, et dans la même proportion, et qui est bien supérieure au taux d’inflation, la redevance mensuelle la plus basse pour ses offres triple play s’élève à environ 31 euros. Depuis 2018, il n’y a pas de différence de tarifs mensuels pour ce type d’offre.

Altice Portugal a déjà réagi et «salue le fait que l’ANACOM ait publiquement reconnu son erreur, dans l’accusation de hausses de prix par les opérateurs de télécommunications». «Altice Portugal se réjouit que l’ANACOM ait publiquement reconnu son erreur, dans l’accusation d’augmentation des prix par les opérateurs de télécommunications», révèle la société dans un communiqué adressé à webvz.org.

La situation évoquée dans l’étrange communiqué publié hier par l’Autorité des Communications, ne fait référence qu’à l’une des dizaines d’évolutions de nouvelles offres aux nouveaux clients, normales et récurrentes dans un marché concurrentiel, et qui reflètent l’évolution des tarifs en fonction de la dynamique marché, en adaptant la valeur de ces offres à la hausse ou à la baisse.

De la même manière, il ressort clairement de ce qui est désormais transmis par l’ANACOM que les vitesses évoquées étaient dues à des mécanismes promotionnels, eux-mêmes normaux sur un marché libre.

Altice regrette que, dans une première communication, l’Autorité des communications ait induit en erreur les Portugais en tentant une fois de plus de dénigrer le secteur des communications.

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.