Tech

Ça commence mal! Huawei Mate 40 Pro a battu Xiaomi Mi 11 dans les tests GPU

Par Julian, le décembre 30, 2020 - huawei, iphone, samsung, smartphone, xiaomi
Mate 40 Pro Kirin 9000 Snapdragon 888 SoC GPU

Présenté cette semaine, le Xiaomi Mi 11 a des arguments pour s’imposer sur le marché comme un concurrent de taille. Bien sûr, vous devrez affronter des poids lourds comme Samsung, Huawei ou iPhone.

Avec un matériel qui se concentre sur le nouveau Snapdragon 888, on s’attendait à ce qu’il se révèle supérieur à la concurrence. Cela ne semble pas être le cas, ayant déjà une première défaite. Un test GPU l’a placé sous le Huawei Mate 40 Pro.



Huawei Mate 40 Pro bat le Xiaomi Mi 11

Depuis l’introduction du Snapdragon 888 par Qualcomm, le premier smartphone devait arriver. Ce serait le moment de faire des comparaisons et de révéler les capacités réelles de ce SoC, qui équipera de nombreux smartphones.

Un premier affrontement était désormais réalisé, avec l’arrivée du Xiaomi Mi 11, avec ce nouveau SoC, contre le Huawei Mate 40 Pro.Le test 3D Mark OpenGL ES 3.1 était focalisé sur le GPU, qui dans le cas du Snapdragon 888 est un Adreno 660 et dans le cas du Kirin 9000, il s’agit d’un Mali-G78 à 24 cœurs.

GPU SoC Mate 40 Pro Kirin 9000 Snapdragon 888

Muflier 888 affronte Kirin 9000

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, ce résultat obtenu par le Xiaomi Mi 11 ne se limite pas à être en dessous du Mate 40 Pro.Il finit par être inférieur à une deuxième proposition de Huawei, le Mate 40, équipé du Kirin 9000e, une version légèrement inférieur au SoC de Huawei.

Il y a clairement une amélioration par rapport au SoC précédent de Qualcomm, donc le Samsung Fold 2 ou Note20 Ultra est ci-dessous dans le tableau. Pourtant, la différence entre les propositions de Huawei est grande et montre que le marché peut avoir des changements.

GPU SoC Mate 40 Pro Kirin 9000 Snapdragon 888

Le GPU de ces SoC est trop loin

Xiaomi pourra optimiser son Android pour pouvoir supprimer encore plus de ce SoC et en particulier de son GPU, en l’incorporant avant d’être lancé sur le marché. Pourtant, il ne pourra guère dépasser Huawei et son Kirin 9000 dans ce domaine.

Il reste à voir ce que les fabricants restants pourront retirer de ce SoC de Qualcomm dans le prochain équipement. Il est trop tôt pour conclure, mais les premiers tests révèlent une grosse différence qui pourrait être difficile à récupérer dans les mois à venir.

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.