Tech

La NASA et SpaceX partageront les données de leurs satellites pour éviter les collisions

Par Julian, le mars 19, 2021 — espace, nasa — 3 minutes de lecture
NASA e SpaceX vão partilhar dados dos seus satélites para evitar colisões

L’atmosphère terrestre est peuplée de milliers de satellites et de débris spatiaux et maintenant SpaceX d’Elon Musk, avec son réseau de satellites Starlink, le rend encore plus petit pour tant d’éléments. Le risque de collision est énorme et il est extrêmement important que les entités travaillant dans ce domaine unissent leurs forces pour les éviter.

La NASA et SpaceX ont maintenant franchi une étape importante.


Le réseau de satellites Starlink de SpaceX compte déjà plus de 1000 satellites en orbite. Le plan, cependant, est beaucoup plus ambitieux. La société d’Elon Musk souhaite placer 42 000 satellites et, pour l’instant, elle a l’autorisation de la FCC de procéder au lancement de 12 000 satellites.

Mais SpaceX n’est pas seul dans l’atmosphère terrestre. S’il existe déjà aujourd’hui un risque élevé de collision d’objets spatiaux, alors ce risque tend à augmenter à partir d’ici.

La NASA et SpaceX signent un accord important

Désormais, un grand pas a été révélé pour la gestion de ces objets. La NASA et SpaceX ont signé un accord conjoint, qui représente un effort pour empêcher la collision de satellites entre eux.

La société dépend des ressources spatiales pour les communications mondiales, la navigation, la météo et plus encore.

Alors que les entreprises commerciales lancent de plus en plus de satellites, il est essentiel d’augmenter les communications, d’échanger des données et d’établir les meilleures pratiques pour garantir que nous maintenons tous un environnement spatial sûr.

Évitez les collisions entre les satellites

La NASA travaille déjà avec d’autres entités et, lors du lancement d’objets en orbite, utilise un processus d’évaluation standard (Conjunction Assessment) qui détermine les risques d’une approche rapprochée et rapide entre des objets dans l’espace. Cet accord avec SpaceX garantira cependant que les entreprises travailleront activement ensemble au cours des prochaines années pour éviter les collisions.

En outre, la NASA fournira à SpaceX des informations sur ses missions à l’avance. Au risque de collision, SpaceX devra garantir le déplacement de ses satellites et non l’inverse. Ces déplacements pourraient résulter de mesures préventives automatisées de Starlink, sur la base des informations fournies.

Enfin, un autre point de cet accord est la garantie par la société Musk de placer ses satellites à une distance minimale de 5 kilomètres (au-dessus ou au-dessous) des points les plus hauts ou les plus bas de l’orbite de la Station spatiale internationale.

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.