Tech

L’Observatoire SKA veut suivre un milliard de galaxies

Par Julian, le février 5, 2021 — france, italie — 3 minutes de lecture
Observatório SKA quer rastrear mil milhões de galáxias

Le France est membre fondateur d’une organisation scientifique internationale. LA L’observatoire SKA (Organisation internationale de radioastronomie) est désormais une réalité et le mission est de construire et d’exploiter un réseau de deux radiotélescopes en Afrique du Sud et en Australie.

Ensemble, les deux infrastructures sont identifiées comme le plus grand radiotélescope au monde, ce qui permettra de suivre 1 milliard de galaxies.


Le France est le fondateur de l’Observatoire SKA et investira 29 millions d’euros

Le France investira 29 millions d’euros dans l’observatoire SKA dans dix ans. Outre notre pays, l’Australie, l’Italie, les Pays-Bas, l’Afrique du Sud et le Royaume-Uni sont également les fondateurs de ce projet.

L’un des radiotélescopes, SKA (Square Kilometer Array) en Afrique du Sud, disposera de 197 antennes de 15 mètres de diamètre. Il sera construit d’ici 2026. Le SKA sud-africain en incorporera 64 avant un autre radiotélescope, le MeerKAT, ouvert en 2018 et exploité par l’Observatoire sud-africain de radioastronomie. L’autre radiotélescope situé en Australie comprendra 131 072 antennes de satellite. Deux mètres de haut.

L'Observatoire SKA veut suivre un milliard de galaxies

Selon les informations fournies à Lusa par l’agence spatiale française France Space, qui gère la participation nationale au projet, le plan de construction du réseau de radiotélescopes de l’observatoire SKA sera révisé en juin, mais on estime que la construction commencera entre juillet et septembre. cette année.

On sait également que la construction du réseau de radiotélescopes prendra huit ans, mais «les premières opportunités scientifiques» d’utilisation pourraient commencer plus tôt, en 2025.

Selon Manuel Heitor, ministre de la Science, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur, la participation du France «ouvre de nouvelles opportunités aux jeunes, chercheurs, professionnels de l’astronomie et amateurs au France de s’impliquer dans l’une des initiatives de coopération scientifique les plus révolutionnaires au monde».

Lisez aussi…

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.