Jeux-vidéo

Rétroanalyse de Shadow Dancer, la suite de Shinobi de SEGA en compagnie d’un chien

Par Julian, le novembre 7, 2020 - console, sega, spider-man
Rétroanalyse de Shadow Dancer, la suite de Shinobi de SEGA en compagnie d'un chien

Lorsqu’un produit réussit, en général, s’il a une suite, c’est que son nom est réutilisé d’une certaine manière pour savoir qu’il s’agit de ce même univers. Bien qu’il y ait des moments où cela ne se produit pas comme ça, comme avec Danseur fantôme.

Il est sorti deux ans après Shinobi, étant également le deuxième jeu de la saga. Le plus drôle, c’est que dans son adaptation au Mega Drive 1990, il se reflétait dans son nouveau nom, Shadow Dancer: Le secret de Shinobi, qui est la version que nous allons examiner en profitant du fait qu’elle est dans SEGA Mega Drive Classics.

Si je ne le vois pas, je ne pense pas, dit un autre Shinobi un jour

Danseur fantôme

Quel que soit son nom, il était clair que c’était un Shinobi, avec cette formule pratiquement intacte par rapport au classique de 1987, où SEGA a suivi un chemin légèrement similaire à celui de l’exigeant Rolling Thunder de Namco de 1986.

Un jeu d’action et de plateforme faire défiler latéral, là où nous sommes morts d’un impact, et avec deux types de sauts: avec le normal nous avons à peine pris de la hauteur, mais avec l’autre, nous avons fait un bon saut pour atteindre des zones plus élevées. Et avec une seule magie pour chaque phase, qu’il fallait laisser pour les moments les plus difficiles.

Il y avait un détail assez frappant dans Shadow Dancer, par contre: pour passer la scène dans l’arcade, il fallait attraper / désactiver quelques bombes; tandis que dans Mega Drive, il a été changé par le sauvetage d’otages, comme cela s’est produit dans la première aventure. Ce n’était pas le seul changement entre les deux versions, comme il y avait des différences dans plusieurs boss, dans la façon d’utiliser le chien ou dans le type de mini-jeu pour chacun: dans l’Arcade, nous jetions des shurikens vers le haut, ressemblant vaguement au classique de 1987, tandis que Mega Drive nous tombions dans le vide.

Et qu’est-ce que cela a apporté comme suite? Fondamentalement, l’utilisation du chien. Avoir un compagnon à tout moment était un élément intéressant, pouvoir l’utiliser pour étourdir brièvement le rival (jusqu’à une certaine distance, quand il a commencé à aboyer pour nous avertir) et donc charger un ennemi beaucoup plus facilement, car en cet état ne pouvait pas nous frapper et nous pourrions le frapper, bien sûr.

Shadow Dancer, un ninja classique sur Mega Drive

Danseur fantôme

Il est juste de reconnaître que Il n’était pas le seul Shinobi de 1989, et donc une suite en tant que telle, depuis cette même année, The Revenge of Shinobi a fait ses débuts sur la console SEGA, mais il est évident que Danseur fantôme Il savait se distancer juste assez pour donner l’impression d’être devant un autre produit grâce à l’utilisation du précieux chien.

En ce qui concerne le loisir, la version pour Mega Drive a remporté une cinquième phase, malgré le fait qu’il y avait des différences entre les quatre principales si nous les comparions avec la version originale. En fait, la fin elle-même était complètement différente. Et même la façon de se référer au protagoniste, étant un mystère si c’était Joe Musashi ou non.

Comment Arcadien en substance, la conversion domestique était encore très exigeante, en ne pardonnant même pas la moindre erreur. Il n’était que permissif lorsqu’il touchait les ennemis, qui nous repoussaient de quelques centimètres, moment idéal pour se ressaisir et les frapper avec le katana. Fait intéressant, si nous mourions dans une phase après avoir sauvé un otage, nous avons gardé cette progression, en pouvant voir comment un ennemi proche dudit otage a disparu.

Avec Shadow Dancer, SEGA a joué la sécurité et a quitté les expériences pour le La vengeance de Shinobi, populairement connu pour la controverse qu’il a suscitée lorsqu’il a vu comment il a introduit des icônes de la bande dessinée ou de la télévision, telles que Godzilla, Spider-man, Hulk, Batman ou Terminator, dans son univers. C’est dommage qu’après ça boom A la fin des années quatre-vingt et une bonne partie des années quatre-vingt-dix, la flamme de la saga s’éteint et elle ne s’entend pas avec l’entrée dans le 21e siècle. Je souhaite le retour de Shinobi.

A-t-il bien résisté à l’épreuve du temps?

Oui, malgré le fait que sa formule ait été dépassée dans les générations suivantes. C’est exactement ce que nous avions dit avec la première aventure, partageant ses avantages et ses inconvénients. Shadow Dancer est un jeu auquel vous souhaitez revenir, cela sans aucun doute, que ce soit en arcade, Mega Drive ou Amiga 500, une autre version que j’ai essayée.

Danseur fantôme

Danseur fantôme

Plateformes Arcade, Amiga, Atari ST, Master System … jusqu’à la version gratuite de Mega Drive (version analysée)
Multijoueur Non
Développeur SEGA
Compagnie SEGA
Lancement 1989
Prix Non disponible

Le meilleur

  • Le deuxième Shinobi officiel
  • La compagnie du chien était très utile
  • Les changements entre l’Arcade et Mega Drive

Pire

  • Les changements entre l’Arcade et Mega Drive (sic)
  • Il n’a pas pardonné la moindre erreur
  • Presque 10 ans sans nouveau Shinobi

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.