Jeux-vidéo

Rétroanalyse des Simpsons: Bart vs. les Space Mutants, extraterrestres contre les graffitis

Par Julian, le décembre 26, 2020 - film, logiciel, simpsons, téléphone
Rétroanalyse des Simpsons: Bart vs.  les Space Mutants, extraterrestres contre les graffitis

L’un des jeux des années 90 que j’avais en Amiga 500 et que je considérais impossible en raison de sa difficulté était que Les Simpsons: Bart vs. Les mutants spatiaux dans lequel le rebelle Bart a fait face à une invasion extraterrestre avec un spray et des lunettes spéciales, comme dans le film They Are Alive, de John Carpenter, pour pouvoir différencier ces créatures du reste des habitants de l’emblématique Springfield.

La longue série Matt Groening était en ondes depuis deux ans lorsque ce jeu vidéo est sorti en 1991, étant une année très productive pour la franchise, avec un peu plus de monde, y compris le populaire jeu d’arcade Les Simpsons de Konami que nous avons précédemment examiné. Mais aujourd’hui, nous voulons nous souvenir Le premier jeu vidéo officiel des Simpsons à domicile et avec Bart comme protagoniste.

La première phase, celle dont tout le monde se souvient

Bart contre  Mutants spatiaux

Voici à quoi ressemblait le jeu dans Amiga 500.

Pour un jeu de plateforme, c’était assez inhabituel. C’est même maintenant. Le motif? Chaque phase a radicalement changé l’approche de Bart, bien que nous n’ayons pratiquement tous vu que la première phase, à laquelle se réfère la couverture du jeu vidéo lui-même, Bart utilisant le spray susmentionné.

Et est-ce que l’objectif de la première phase était de peindre toutes les parties de la scène qui étaient violettes. Ce faisant, ils ont été peints en rouge et nous avons réduit le décompte global du marqueur objectif d’un point, fixé à 24. C’était d’une importance vitale, car nous ne pouvions pas terminer cette phase tant que nous n’avions pas atteint tous ces objectifs. Et certains étaient assez sanglants, devant affûter leur visée au millimètre avec l’utilisation d’un feu d’artifice, par exemple.

De plus, il y avait des défis à relever, car ils n’étaient pas tous si évidents car il était nécessaire d’avoir préalablement acheté un objet dans le magasin avec les pièces qui sortaient sur scène. A cela il fallait ajouter qu’ils pouvaient nous tuer en deux coups, même si au moins le jeu était permissif au progrès (tant qu’on avait plus de vies) en préservant les objectifs que l’on portait jusqu’à ce moment-là pour ne pas les refaire de zéro.

Il y avait, bien sûr, quelques endroits illustres de Springfield, comme le bar Moe, que nous pourrions appeler lui faire une blague au téléphone. Le plus drôle, c’est qu’ici, selon la version, il y a eu deux insultes. Dans l’un, il a été laissé tomber qu’il était un imbécile et dans un autre un alcoolique, avec les rires des clients.

Mais Bart a fait face à une autre série de défis.

Bart contre  Mutants spatiaux

Et c’est à cela que ça ressemblait sur Mega Drive.

Dans les années 90, je n’ai jamais pu passer cette première phase, mais aujourd’hui tout est plus facile, non seulement grâce aux émulateurs ou aux adaptations avec la possibilité de sauver l’état, mais aussi aux solutions Internet. J’ai donc été surpris de découvrir comment Les Simpsons: Bart vs. Les Space Mutants changent radicalement avec le reste des phases: dans le second, nous devons prendre des chapeaux; dans le troisième, des ballons; dans le quatrième, les signaux EXIT; et dans le dernier, des barres nucléaires. Et non seulement cela, les armes de Bart changent également.

De sa fronde emblématique à un pistolet à fléchettesChaque phase était un défi différent, mais aucun (à l’exception du salon) n’a apprécié l’impact (de toutes les manières) de la première, bien sûr. Le plus drôle, c’est qu’il y avait un schéma dans chacun d’eux qui n’a jamais changé: ceux extraterrestres que nous pourrions identifier avec les lunettes et sur lequel nous avons obtenu un objet spécial en sautant sur leurs têtes, ce qui a déverrouillé une lettre d’un parent de Bart. Et c’était important de le faire, car en rassemblant toutes les lettres, ils nous ont aidés contre le patron de cette phase.

Au niveau jouable, il n’y a pas eu de problèmes de sauts, malgré des nerfs d’acier exigeants dans certaines situations, mais il a souffert d’une amélioration du contrôle par rapport à son interface, devant faire une pause pour naviguer entre les différents objets disponibles. Et parfois, nous pourrions avoir des problèmes à les utiliser, pour couronner le tout.

Pour le reste, une aventure qui est entrée de vue (notamment dans des systèmes comme Amiga et MS-DOS, ayant un introduction qui a essayé de ressembler à la série télévisée), mais qui a commencé à se dégonfler à partir de la deuxième phase, beaucoup moins inspirée et où le schéma répétitif qu’il continuerait à expérimenter jusqu’à la fin devenait clair, surtout dans l’ennuyeuse centrale nucléaire.

A-t-il bien résisté à l’épreuve du temps?

Non, mais maintenant j’ai pu mieux l’apprécier, ensemble. Il avait cette épine depuis 1991, n’ayant joué que sa première phase. Toujours pas une merveille, mais Les Simpsons: Bart vs. The Space Mutants est l’histoire de Springfield et tout fan de la série aurait dû l’essayer au moins une fois.

Bart contre les mutants

Bart contre Mutants

Plateformes NES, Amiga, Atari ST, MS-DOS, Amstrad CPC, Commodore 64, Mega Drive, Master System …
Multijoueur Non
Développeur Imagineering et développements d’arc
Compagnie Logiciel Acclaim / Ocean
Lancement 1991
Prix Non disponible

Le meilleur

  • Le premier jeu vidéo des Simpsons
  • Voyez comment l’objectif variait à chaque phase
  • Revivez Springfield et certains de ses personnages

Pire

  • Son interface avec les objets était très améliorable
  • Trop pointilleux sur les objectifs
  • J’ai commencé à perdre l’étincelle très bientôt

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.