Tech

Spotify: les abonnés payants atteignent 155 millions, mais l’entreprise continue de perdre de l’argent

Par Julian, le février 4, 2021 — apple, pandémie, streaming — 4 minutes de lecture
Imagem Spotify

Spotify est le plus grand service de musique en streaming au monde pour les utilisateurs. Malgré une large marge qui ne sont que des abonnés à la version gratuite, la version Premium, celle qui paie, atteint désormais 155 millions. C’est un chiffre très intéressant par rapport à sa plate-forme concurrente la plus directe, Apple Music. Bien qu’Apple ne partage pas le nombre d’utilisateurs, on estime qu’il en compte plus de 60 millions et moins de 70 millions.

Ces chiffres Spotify montrent une augmentation d’environ 24% sur ce dernier trimestre par rapport à la même période de 2019. Cependant, la stratégie de l’entreprise de parier sur les «offres et promotions», continue à entraîner des pertes financières.


Spotify ajoute et suit

Le nombre total d’utilisateurs actifs mensuels de Spotify, qui comprend les personnes disposant du service gratuit financé par des publicités, atteint 345 millions, une augmentation de 27% par rapport à la même période l’an dernier. Ces chiffres ont été partagés par Spotify via le rapport de revenus du quatrième trimestre 2020.

Cependant, le WSJ note que la société perd toujours de l’argent en raison d’actions promotionnelles sur de nouveaux marchés, comme l’Inde. Selon le journal, une grande partie de cette croissance de Spotify a été obtenue avec l’entrée dans la version Premium d’utilisateurs qui ont payé un montant bien inférieur et qui disposeront de cet abonnement à vie.

La société a enregistré un perte de 125 millions d’euros, soit 66 cents par action, contre une perte de 209 millions d’euros, soit 1,14 euro par action, l’année précédente.

Le chiffre d’affaires moyen par utilisateur de l’activité d’abonnement a baissé de 8% à 4,26 euros par rapport à il y a un an, la société continuant d’attirer de nouveaux abonnés grâce à des plans à prix réduit et de facturer des prix plus bas sur de nouveaux marchés comme l’Inde et la Russie.

En octobre, Spotify a augmenté le prix de son plan familial sur sept marchés, une décision qui, selon la société, n’a pas d’incidence sur le chiffre d’affaires ni sur l’attraction de clients. En février, il a étendu les hausses de prix à 25 autres marchés, dont l’Europe, l’Amérique latine et le Canada.

Les revenus d’abonnement ont augmenté de 15% par rapport à l’année précédente, à 1,89 milliard d’euros. À les revenus publicitaires ont augmenté pour le deuxième trimestre consécutif après avoir glissé au premier semestre en raison de la pandémie, en hausse de 29% à 281 millions d’euros. La publicité, historiquement inférieure à 10% du chiffre d’affaires de Spotify, représentait 13% des revenus. C’est devenu un domaine de croissance à mesure que la société étend son activité de podcast.

Liste de lecture de musique préférée du raccourci Spotify

Mieux vaut avoir un oiseau dans la main… que des utilisateurs sans payer

Dans cette équation d’utilisateurs, il est plus important d’avoir des abonnés à payer que d’avoir des utilisateurs financés par la publicité. Il vaut toujours mieux avoir le droit que de parier sur l’incertain. Ainsi, l’entreprise suédoise souhaite faire payer plus d’utilisateurs même s’ils sont à des prix inférieurs.

En plus de l’effort pour atteindre les marchés émergents, Spotify a augmenté son offre de produits. Comme indiqué, la société propose des podcasts depuis plus d’un an, en plus de ses livres audio. Les deux produits offrent potentiellement des moyens de maintenir une proportion plus élevée de revenus.

Apple a été remarquablement silencieux sur ses propres numéros d’abonnés. Historiquement, la société a annoncé des jalons de succès par incréments de 10 millions, donc le fait qu’il n’y ait pas eu d’annonce depuis les 60 millions en 2019 suggère qu’elle n’a pas encore atteint 70 millions.

Apple propose une gamme de produits, notamment Apple Watch et HomePod, qui sont des atouts dont la marque dispose pour amener plus d’utilisateurs à son service. Bien entendu, le service d’Apple n’inclut pas l’utilisation gratuite.

Lisez aussi:

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.