Série TV / Films

Un documentaire analysera l’héritage désastreux du spécial de Noël de ‘Star Wars’, le pire produit généré par la saga

Par Julian, le novembre 18, 2020 — film, ford, google, star wars — 4 minutes de lecture
Un documentaire analysera l'héritage désastreux du spécial de Noël de 'Star Wars', le pire produit généré par la saga

Vous aimerez peut-être plus ou moins la dernière trilogie ‘Star Wars’, mais même le fan le plus radicalement opposé à la vision de JJ Abrams ne peut nier qu’il y aura toujours un point de qualité inférieur dans la saga: le spécial de Noël télévisé dans lequel tous les acteurs du film original se sont embarqués et produit par George Lucas lors du tournage de «The Empire Strikes Back». Son niveau de qualité atroce en a fait une blague complice, comme en témoigne le nouveau «  Lego Star Wars: Happy Holidays Special  » de Disney +.

Maintenant, le caractère unique de cette expérience aberrante sera honoré et expliqué dans ‘A Disturbance in the Force’ un documentaire qui arrivera en 2021 et qui se demande ce qui s’est passé en 1978. Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné et quelles ont été ses conséquences. Parce qu’il y avait des conséquences, et la plus importante et la plus reconnue de toutes était que George Lucas dirigeait l’avenir de la saga d’une main de fer depuis. Un autre désastre de ce calibre ne pouvait être autorisé.

Les responsables du projet sont Jeremy Coon et Steve Kozak. Le premier d’entre eux a déjà réalisé un autre splendide documentaire basé sur une propriété (plus ou moins) de Lucasfilm: ‘Raiders!: The Story of the Greatest Fan Film Ever Made’, sur le remake glorieux de ‘Raiders of the Lost Ark’ réalisé par des fans et dont la réalisation a duré des décennies. Cette fois, Coon plonge dans les pourquoi inconnus de l’aberrant spécial de Noël.

Coon déclare dans une interview avec io9 que « comme un oignon, il y a beaucoup plus d’étapes sur la façon dont le Spécial s’est produit que vous ne le pensez. » Les administrateurs déclarent que, contrairement aux attentes, Une bonne partie de l’équipe qui a participé au programme est très fière du travail qu’elle a accompli et a collaboré avec des déclarations, des commentaires et même du matériel jamais vu auparavant.

Un désastre galactique

L’émission spéciale a été diffusée le 17 novembre 1978 sur CBS, un an seulement après la première du premier film. La stupéfaction possible que le succès généré chez Lucas et sa compagnie est l’une des raisons possibles pour lesquelles le Special regorge d’idées folles: le canon commençait à être généré et esthétiquement et thématiquement encore peu défini. Cela explique les séquences musicales ou le thème général de Noël.

Le programme n’a été diffusé qu’une seule fois dans son histoire, mais grâce à certains fans qui l’ont enregistré à son époque et à la magie d’Internet, il est aujourd’hui accessible avec une simple recherche Google. Il est peu probable, oui, qu’il finisse par arriver remasterisé sur Disney +. Pour le meilleur ou pour le pire, le spécial de Noël malheureux, son cauchemar obsédant Wookiees et ses séquences de danse semi-suggestives époustouflantes ils restent «matériel interdit» dans la continuité officielle.

Swholidayrebuilddisturbanceb

Les responsables du documentaire disent vouloir que certains des participants les plus notoires de la spéciale, tels que Harrison Ford, Mark Hammill ou George Lucas lui-même, donnent leur avis sur ce qui s’est passé. C’est peu possible, mais ce sont les dernières franges avant la clôture du projet. Aussi Ils veulent avoir Jon Favreau, revitalisateur actuel de la franchise à travers «  The Mandalorian  » et un fan avoué de l’émission.

Au cas où vous vous poseriez la question, le spécial de Noël «Star Wars» est non seulement aussi fou que cela puisse paraître, mais aussi assez plombé. Il est beaucoup plus intéressant d’enquêter sur les raisons pour lesquelles cela a été fait que dans le résultat lui-même en soi. C’est ce à quoi aspire ‘A Disturbance in the Force’, une promenade à travers le véritable côté sombre de la franchise la plus populaire de l’histoire du cinéma.

Julian

Julian

Je suis correspondant principal chez WebVZ; le site hebdomadaire consacré à l'avenir des médias, la technologie, la culture (série, film, musique) et jeux-vidéo. J'anime parfois (en plus de mes articles), une série de d'interviews percutantes avec les principaux acteurs de l'industrie des médias et de la technologie.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.